Trier

Protège-dos

PROTÈGE-DOS

Les protège-dos sont utilisés depuis de nombreuses années dans les courses de motos. Il y a dix ans, les premiers spécialement conçus pour les sports équestres ont été mis au point ; ils étaient alors composés d'écailles en plastique. Ces protections protégeaient uniquement la colonne vertébrale. Elles étaient constituées de différentes plaques de plastique rigide reliées entre elles et doublées de mousse amortissante, dont la fonction était d'absorber les chocs afin d'épargner la colonne vertébrale. On utilise désormais des protections constituées de mousse multicouche, conformes aux normes de sécurité en vigueur. Ces mousses stratifiées, qui remplacent les plaques de plastique, sont thermo-élastiques et ont l'avantage, en plus d'être plus légères et de s'adapter davantage à la silhouette du cavalier, d'offrir une meilleure absorption des chocs. Les protèges-dos se portent de manière similaire à un sac à dos : la partie protectrice en mousse est tenue par deux bretelles et ajustée grâce à une ceinture avec patte auto-agrippante.

Il est important de noter que ces protections ne sont pas règlementaires pour les épreuves de cross, dans le cadre du concours complet d'équitation. Pour les épreuves de saut d'obstacles, aucune protection dorsale n'est obligatoire, mais les protège-dos ou gilets de sécurité sont autorisés. Le prix d'une protection dorsale influe directement sur sa qualité et par conséquent, sur sa fiabilité. Les protections d'entrée de gamme ne satisfont pas aux mêmes exigences ni normes de sécurité que les protections haut de gamme, qui sont en plastique incassable doublé de mousse à mémoire de forme. Les mousses de basse qualité ne sont pas particulièrement souples, ce qui les rend peu confortables et moyennement absorbantes. Si les plaques sont moulées dans un plastique de mauvaise qualité et se chevauchent, elles peuvent s'avérer dangereuses en cas de chute car elles risqueraient alors de s'enfoncer dans le dos du cavalier voir de se briser, pouvant ainsi occasionner des coupures.


RÈGLEMENTATION APPLICABLE AUX PROTÈGE-DOS

Contrairement aux gilets de sécurité, les protège-dos sont soumis à la norme CE EN 1621-2. Les tests d'impact sont basés sur des normes également appliquées aux équipements de protection pour la moto. Étant donné que ces tests mettent à l'épreuve les propriétés d'amortissement essentiellement le long du dos, ces normes sont appliquées sans restriction aux sports équestres car il n'existe pas de norme spécifique dans ce domaine sportif. La norme EN1621-2 prévoit différents niveaux de sécurité en fonction du degré d'amortissement nécéssaire ou de la force d'impact résiduelle. La limite maximale de force d'impact résiduelle pour les protections de niveau I est de 18 kN, tandis que celle du niveau II est de 9 kN. Pour une sécurité optimale, nous recommandons d'utiliser des protecteurs conformes à la norme EN 1621-2 de niveau II.

Malgré le risque élevé de blessure en cas d'accident, le port d'un protège-dos ou d'un gilet de protection n'est pas obligatoire dans la plupart des disciplines équestres. Le port d'un gilet de sécurité est obligatoire pour l'épreuve de cross du concours complet d'équitation (CCE), conformément au règlement de la FFE (Fédération française d'équitation). Les gilets en question doivent être conformes à la norme européenne EN 13158 de niveau 3.

en savoir plus