Matériel de pansage

QUE DOIT-ON TROUVER DANS UNE BOÎTE DE PANSAGE ?

Chaque propriétaire de chevaux a une boîte de pansage composée différemment. En effet, chaque personne a ses préférences en ce qui concerne les accessoires à utiliser pour les soins de son cheval. Cependant, on retrouve toujours certains indispensables. Mais quels sont-ils et pourquoi ? Nous détaillons ci-dessous les accessoires utilisés quotidiennement pour le pansage.


COFFRE, SAC OU BAC DE PANSAGE ?

Il y a plusieurs façon de ranger son matériel de pansage. Qu'il s'agisse d'un coffre fermé, d'un bac ou d'un sac de pansage souple a peu d'importance. Pour les cavaliers qui vont souvent en concours et/ou ne peuvent pas laisser leurs affaires à l'écurie, il est plus facile de mettre ses affaires dans un sac de pansage léger, afin de pouvoir les transporter facilement. Pour ceux qui préfèrent les accessoires plus solides, nous recommandons l'achat d'un coffre de pansage.


LE CONTENU DU COFFRE OU SAC DE PANSAGE

Étrille

L'étrille permet de faire remonter les saletés sur le dessus de la robe et de détacher la boue solidifiée. Les étrilles peuvent être en métal, en caoutchouc ou en plastique rigide. Plus la matière de l'étrille est souple, plus elle sera douce. Les étrilles en caoutchouc ont un effet massant et stimulent la circulation sanguine. Les étrilles en métal sont, quant à elles, plus résistantes et durables.

Quoi qu'il en soit, l'étrille ne doit pas être utilisée sur les zones sensibles - en particulier sur les membres et la tête ! Une étrille, en plastique ou en métal, peut en effet être trés désagréable sur les parties peu charnues !


Brosse douce

Contrairement à l'étrille, qui fait le travail préliminaire, la brosse douce est utilisée pour la touche finale. Une fois le plus gros des saleté détâché, on l'utilise dans le sens du poil pour enlever la poussière de la robe. L'étrille est alors de nouveau utile : pour éviter que la poussière ne reste coincée dans la brosse et ne se redépose sur le cheval, on peut la dépoussiérer en la frottant régulièrement sur l'étrille.


Bouchon

Pour détâcher les saletés des membres du cheval, il est recommandé d'avoir toujours un bouchon dans sa boîte de pansage. Un bouchon peut également être très utile pour le nettoyage des sabots.

Il est conseillé d'utiliser une brosse très douce pour la tête. Chez Kramer Équitation, nous utilisons la brosse à crins Gel Touch pour la crinière et la queue, car elle tient bien en main et démêle parfaitement les crins. Pour les personnes qui n'aiment pas utiliser de brosse pour les crins, il existe également des peignes.


Éponge

Il faut utiliser trois éponges différentes pour des raisons hygiéniques : une pour les yeux, une pour les naseaux et une pour la zone anale. Une éponge légèrement humidifiée permet de retirer la poussière et les petites saletés de ces zones sensibles. Pour économiser de la place dans la boîte de pansage et soigner en même temps la peau, vous pouvez également vous tourner vers des lingettes spéciales (lingettes nettoyantes pour les yeux, lingettes parties intimes et lingettes de soin pour naseaux).


Cure-pied

Un simple cure-pied suffit amplement pour le soin quotidien des sabots. Les cure-pieds avec brosse sont particulièrement pratiques pour retirer directement la saleté du sabot.


Couteau de chaleur

Les couteaux de chaleur sont particulièrement appréciables en été afin de retirer l'excès d'eau de la robe et de sécher le cheval plus rapidement.


Les petits plus

Un gant en peau d'agneau : permet de retirer la poussière fine et de lustrer la robe. Gant de massage : pour un soin bien-être décontractant. Brosse à sabots : pour brosser les restes de boue séchée et les zones sensibles du pied. Soins pour les sabots : pour la corne sèche ou abîmée.

en savoir plus