Trier

Nettoyage du sabot

Guide d'entretien des sabots

Les sabots doivent être curés avant et après chaque séance d'équitation ou de travail à pieds, afin d'éliminer les cailloux, la saleté et le sable coincés. Même si le cheval n'est pas sorti, il est important de vérifier et de nettoyer régulièrement les sabots.

"Pas de cheval sans sabot" - La qualité de la corne diffère énormément d'un cheval à l'autre. L'usure de la corne dépend à la fois de sa qualité et du taux de croissance. Les chevaux sauvages parcourent 15 à 30 km par jour dans leur recherche de nourriture et bénéficient d'une abrasion naturelle des sabots causée par les sols sur lesquels ils se déplacent. Les chevaux en captivité se déplacent, à l'inverse, sur des sols relativement mous et souffrent d'un manque d'exercice chronique, ce qui rend essentiel un entretien régulier et adapté des sabots. De nombreuses maladies des sabots résultent de mauvais soins et peuvent entraîner des boiteries voire des dommages irréversibles. Un entretien soigné des sabots, c'est à dire le nettoyage et l'élimination quotidiens des cailloux, de la saleté et du fumier, empêchent le développement d'infections (par exemple, la pourriture des fourchettes), révèlent des blessures et empêchent la formation d'abcès causés par les corps étrangers coincés dans les sabots (pierres, branches coincées). Cela permet aussi, si le cheval est ferré, de vérifier que les fers sont bien fixés et en place.


Conseils relatifs aux produits de soin des fourchettes :

Notamment pendant la saison humide et froide, de nombreux chevaux ont des problèmes de pourriture des fourchettes. Un spray de soin des fourchettes et du sabot permet d'éviter la décomposition malodorante de la corne; la pâte de soin KERALIT Undercover est un remède contre les seimes et crevasses.


Curer les sabots correctement

Les débutants ont, au début, une petite appréhension (à raison) lorsqu'ils doivent curer les sabots, car ils sont conscients du danger qu'ils représentent. Ci-dessous, nous expliquons pas à pas le nettoyage des sabots.

Si vous n'avez pas encore d'expérience avec les chevaux, vous devriez demander à un(e) ami(e) expérimenté(e) vous épauler les premières fois. Cela vous permettra de ne pas commettre d'erreur qui pourrait vous mettre en danger. Il est important que vous teniez le sabot fermement dans votre main et que vous fassiez attention à votre tête. De plus, le cheval doit se tenir sur une surface plane, sinon il aura du mal à garder l'équilibre sur 3 membres.


Étape 1 - Prendre en main un antérieur :

Pour soulever les sabots des antérieurs, tenez-vous à côté de l'épaule du cheval, dos à la tête du cheval. Avec la main plus proche du cheval, vous pouvez glisser doucement de l'épaule vers le bas de la jambe jusqu'au boulet et demander au cheval de lever ce pied. La plupart des chevaux répondent immédiatement en donnant le sabot demandé.

Si le cheval ne lève pas le pied ou continue à s'appuyer dessus, il est souvent utile de s'appuyer contre l'épaule du cheval pour le déséquilibrer et le forcer à transférer son poids sur l'autre latéral. Cela permet de prendre facilement le sabot que vous souhaitez curer, à moins que le cheval ne résiste délibérément.


Prendre en main un postérieur :

Pour soulever les sabots des postérieurs, tenez-vous à côté de la croupe, dos à la tête du cheval. Avec la main plus proche du cheval, vous pouvez glisser doucement de l'épaule vers le bas de la jambe jusqu'au tendon fléchisseur et demander au cheval de lever ce pied. Cela permet de prendre facilement le sabot et de le faire reposer sur le pli de votre coude ou sur votre cuisse.


Étape 2 - Maintenir la position :

Tenir fermement le pied. Pour soulager votre dos et limiter l'amplitude des mouvements du cheval, vous pouvez faire reposer le sabot sur votre genou ou votre cuisse - cela évite aussi le risque que le cheval ne bouge brusquement, car ses mouvements sont limités dans cette position.


Étape 3 - Curer les pieds :

À l'aide d'un cure-pied, le sabot peut être débarrassé des cailloux, de la saleté et du fumier. Le sable et les petites saletés peuvent être enlevés avec la petite brosse au dos du cure-pied. Si le cheval est ferré, vous commencez à l'extérieur du pied, c'est-à-dire sur le bord intérieur du fer à cheval et retirez les cailloux et saletés coincés. La fourchette doit être nettoyer en dernier. Lorsque le cheval n'est pas ferré, il est particulièrement important de vérifier la ligne blanche en plus des sillons : de petits cailloux ou grains de sable peuvent s'y coincer.


Étape 4 - Reposer les pieds :

Dès que vous avez terminé de nettoyer le sabot, vous pouvez demander au cheval de reposer le pied puis relâcher le pied. Ne lâchez surtout pas la jambe du cheval d'un coup, car de nombreux chevaux reposeraint alors le pied brusquement sur le sol et risqueraient de se blesser.


Quel cure-pied choisir ?

Le plus important est que le cure-pied repose de manière stable dans la main. Les cure-pieds classiques sont équipés d'une petite brosse qui permet d'éliminer le sable et la terre. Les cure-pieds basiques sans brosse sont l'outil le plus basique pour curer les pieds. Sa taille pratique permet de l'emmener en balade ou randonnée à cheval. Pour les amateurs de modèles plus originaux et colorés, il existe également des modèles créatifs !

en savoir plus